UNIT COMMANDERS:

  Gen. De Brigade PFMOSQUITO
13ème Demi-Brigade de Légion Etrangere Commander

  UPPER COMMAND:

 12e Division d'Infanterie Motorissee



  LOWER COMMAND:
NONE


Squads:

  • Cigogne
  • 7eme Compagnie
  • 1ere Bam

  • Welcome to the 13ème Demi-Brigade de Légion Etrangere. The Légion Etrangere or French Foreign Legion in English is an elite fighting force of the Armée Francaise. The French Foreign Legion has a long and proud history dating back to 1831. The French Foreign Legion is known to be an elite military unit whose training focuses not only on traditional military skills, but also on the building of a strong “esprit de corps” amongst members. As its men come from different countries with different cultures, this is a widely accepted solution to strengthen them enough to work as a team. As the commander of the 13ème Demi-Brigade de Légion Etrangere it is my honor to welcome you to the brigade. Général de brigade Fabioita

    Code of Honor Every Legionnaire must know by heart the "Legionnaire's Code of Honour". The Legionnaires spend many hours, learning it, reciting it, and then getting the vocal synchronization together: “ 1. Légionnaire, you are a volunteer serving France with "Honour and Fidelity". 2. Every legionnaire is your brother-in-arms regardless of his nationality, race, or religion. You will demonstrate this by strict solidarity which must always unite members of the same family. 3. Respectful of traditions, devoted to your leaders, discipline and comradeship are your strengths, courage and loyalty your virtues. 4. Proud of your status as legionnaire, you display this in your uniform which is always impeccable, your behaviour always dignified but modest, your living quarters always clean. 5. An elite soldier, you will train rigorously, you will maintain your weapon as your most precious possession, you are constantly concerned with your physical form. 6. A mission is sacred, you will carry it out until the end respecting laws, customs of war, international conventions and, if necessary, at the risk of your life. (Changed in November 2000) 7. In combat, you will act without passion and without hate, you will respect the vanquished enemy, you will never abandon your dead or wounded, nor surrender your arms.





    Le 1er mars 1940, 55 officiers, 210 sous-officiers et 1984 caporaux et légionnaires se sont portés volontaires ou ont été affectés d'office, le 27 mars, à une nouvelle unité : la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère (13e DBLE). Formée pour combattre en Finlande, elle est finalement envoyée en Norvège. La "13" s'illustre lors de la prise de Narvik, en Norvège, le 28 mai 1940. A l'armistice signée par Pétain en 1940, la "13" est rapatriée au camp de Trentham, en Angleterre, où une partie de l'unité décide de rentrer en Afrique du nord, le reste ralliant de Gaulle et les Forces françaises libres (FFL) en juin 1940. Quelques futurs grands noms font partie de la "13" : capitaines Koenig, Amilakvari et Brunet de Sairigné, lieutenant Saint-Hiller, sous-lieutenant Messmer (futur ministre sous de Gaulle et Premier ministre de Pompidou). La "13" sera rebaptisée 14e DBLE entre le 2 juillet 1940 et le 4 novembre 1940, date à laquelle elle retrouve sa première appellation. L'épopée de la "13" commence le 30 août 1940 avec son embarquement à Liverpool en direction du Congo. Elle mène plusieurs combats autour du continent africain : Dakar, Libreville, Erythrée, Syrie. Ensuite elle s'opposera à l'Afrika Korps de Rommel en Libye, notamment à Bir Hakeim, qui constitua la première victoire d'envergure des “français libres”. Le 24 octobre 1942 le lieutenant-colonel Amilakvari meurt à la tête de la "13" lors de la bataille d'El Alamein. Le 16 août 1944, ses premiers éléments débarquent sur la côte française à Cavalaire. Après avoir participé à la prise de Toulon, la Demi-brigade marche sur Aix-en-Provence, Avignon, Lyon, libère Autun et défile à Dijon avant d'atteindre la région de Belfort. Elle participe alors à la dure campagne des Vosges puis est dirigée sur l'Alsace, où elle bloque la poussée sur Strasbourg. Le 23 janvier 1945, elle prend part à la réduction de la poche de Colmar avant d'atteindre le Rhin. Transportée en mars dans les Alpes du Sud, elle s'empare du massif de l'Authion et ouvre la route du col de Tende. La Croix de la Libération lui est attribuée par un décret du 6 avril 1945. En septembre 1946, la 13e DBLE recevra la fourragère aux couleurs de la Médaille Militaire pour les quatre citations à l'ordre de l'armée obtenue au cours du second conflit mondial. Elle embarque à nouveau pour l'Afrique du Nord en août 1945 et, quatre mois plus tard, elle est désignée pour faire partie du corps expéditionnaire en Extrême-Orient. Elle débarque en Indochine à partir de mars 1946. Jusqu'en 1951, elle participe aux opérations en Cochinchine, au Cambodge, au Centre Annam. Il n'est pas possible de relater succinctement tous les faits d'armes de cette époque tant ils sont nombreux. La lecture des citations attribuées en donne un aperçu. Le nombre de ses morts tombés au Champ d'Honneur atteste de l'âpreté des combats : 80 officiers, 307 sous-officiers, 2334 légionnaires. A partir de 1951, la 13 va s'illustrer au Tonkin, notamment à Hoa Binh et à Xom-Pheo. Les 1er et 3e bataillons sont transportés à Dien Bien Phu où ils combattront jusqu'au sacrifice total lors de l'attaque du point d'appui Béatrice. Pour la 13e DBLE, le bilan est lourd : trois cent trente officiers, sous-officiers et légionnaires sont présumés tués, disparus ou prisonniers. Elle y perd également son chef de corps le lieutenant-colonel GAUCHER. En 1955, formant l'arrière-garde des forces terrestres du Nord Vietnam, la 13 est la dernière à quitter le Tonkin et, après un bref séjour au Sud Vietnam, elle rejoint l'Algérie et la Tunisie. Bientôt regroupée, la 13 est engagée dans le Sud puis le Nord constantinois. Dans les Nementcha, durant deux années, elle justifie son appellation d'unité de montagne. Elle déblaie les pistes, découvre des dépôts de munitions. Elle obtient un succès exceptionnel dans la tâche de pacification qui lui est assignée en pourchassant sans cesse les bandes de hors-la-loi. En 1957, elle passe dans les Aurès, ce pays dur et tourmenté, coeur de la rébellion. En octobre 1958, réorganisée en 2 bataillons, elle devient unité d'intervention. Basée à Batna, ses unités sillonnent les djebels de Kabylie, les forêts du Nord constantinois, les pitons de l'Atlas blidéen. En janvier 1960, la 13 se retrouve à Alger puis de nouveau dans les Aurès. Au cessez-le-feu, en mars 1961, elle terminera son fabuleux périple dans le célèbre “ Bec de canard “. Fin avril 1962, un premier détachement embarque à destination de la Côte française des Somalis avant d'être rejoint au mois d'octobre par le chef de corps et le reste du régiment.




    Channels: 07 ArFr Army, 40 Ve Corps d'Armee (V Corps), 43 La Légion Etrangère








         

    GENERAL INFORMATION
      OCS Application
      OCS FAQs
      Officer List w/Awards
      Officer Search
      Horizontal Org Chart  
      British Unit Pages
      French Unit Pages
      Awards Display
      Channels Display
      Officer Ranks
      Officer Articles of Conduct  
      Officer Login